La course à pied est-elle vraiment bonne pour vos genoux ?

Les médecins et les experts ont jusqu’à présent affirmé que la course à pied n’est pas exactement le sport idéal pour nos genoux, car elle peut les surmener et créer des dommages. Une étude récente a partiellement démenti cette affirmation.

Bienfaits de la course à pieds pour les genoux

Des recherches menées par l’université Brigham Young ont montré que la course à pied réduit l’inflammation du genou et ne l’augmente pas, comme on le croit généralement.

Pour démontrer que cette vieille croyance n’est qu’un mythe, l’équipe du Dr Matt Seeley – professeur associé en sciences de l’exercice – a analysé des échantillons de liquide prélevés sur les articulations du genou d’un certain nombre de personnes en bonne santé, hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans. Deux échantillons ont été prélevés : un avant et un après avoir effectué 30 minutes de course.

Les résultats étaient vraiment très intéressants. Dans les deux échantillons (avant et après 30 minutes) de liquide synovial, des tests ont été effectués pour quantifier la présence de deux protéines, GM-CSF et IL.15, qui indiquent la présence d’une inflammation dangereuse. Les chercheurs ont constaté que le niveau des deux protéines diminuait après 30 minutes de course, ce qui suggère une réduction globale de l’inflammation des articulations.

Expérimentations et tests

Pour exclure la possibilité que ce phénomène soit dû à l’influence d’autres facteurs, l’équipe a mis au point un “test de contrôle” et a prélevé d’autres échantillons, cette fois avant et après être resté assis pendant 30 minutes. Pendant ce test, la quantité des deux protéines n’a pas changé.

L’étude, publiée dans le European Journal of Applied Physiology, est très brève et explique que les tests ont été réalisés sur un très petit groupe de personnes – des échantillons de seulement 6 individus ont été utilisés. Il est donc nécessaire d’effectuer davantage de tests, en impliquant un plus large spectre de la population et en prenant en compte des passages effectués à des moments différents.

Les chercheurs ont expliqué que ces bénéfices pour les genoux ne pouvaient se produire que pour des temps de course ne dépassant pas une heure et pas sur de longues distances, précisément parce que des tests n’ont pas encore été effectués pour prouver le contraire. En outre, la course à pied n’est pas nécessairement bonne pour ceux qui ont déjà eu des problèmes de genoux.

Autres avantages de la course à pied

La course à pied ne diminuerait pas seulement l’inflammation : selon les auteurs de l’étude, elle peut également protéger les genoux contre les maladies dégénératives, comme l’arthrose.

L’arthrose est une maladie très douloureuse dans laquelle le cartilage protecteur entre les os s’use avec le temps. Elle touche environ 27 millions de personnes, avec une fréquence plus élevée chez les femmes et les personnes ayant subi des blessures traumatiques en pratiquant un sport.

Les habitudes de vie sédentaires peuvent également constituer un facteur de risque d’arthrose. La musculation et les exercices sont depuis longtemps recommandés pour aider les genoux, bien que tous les experts aient toujours été prudents quant à la recommandation d’exercices répétitifs à fort impact, comme la course de fond.

Recommandations et conseils

Robert Hyldahl, professeur adjoint en sciences de l’exercice, est convaincu que les résultats de l’étude de Seeley constituent un argument plus que valable contre la croyance selon laquelle les coureurs sont plus sujets à l’arthrose dans leurs genoux que les non-coureurs.

Ils indiquent plutôt que la course à pied a un effet chondroprotecteur, ce qui signifie qu’elle pourrait contribuer à retarder l’apparition de la maladie dégénérative du genou. En fait, a déclaré Hyaldhal, “ce que nous savons maintenant, c’est que pour les individus jeunes et en bonne santé, l’exercice crée un environnement anti-inflammatoire, ce qui pourrait conduire en termes de bénéfices pour la santé à long terme.”

Cette étude, selon Seeley, suggère que l’exercice peut en fait être un médicament pour notre corps. Certes, il est possible de se blesser en courant, surtout si vous faites l’erreur de commencer tout de suite avec un programme serré ou si vous augmentez votre routine de course trop rapidement.

Si vous ressentez une douleur ou une inflammation après une longue course, que ce soit au niveau des genoux ou d’autres parties du corps, il est important d’essayer de comprendre ce que vous faites mal. De cette façon, vous serez en mesure de corriger immédiatement vos habitudes pour mieux résoudre le problème.