Randonnée et trekking en montagne : le guide complet

course à pied

De l’air pur, le parfum des alpages, le son des cloches des vaches au loin et une vue imprenable sur les montagnes et les vallées : voilà ce qui vous attend lors d’une randonnée en montagne ! Faire de l’exercice à haute altitude aide à garder la forme, renforce le système immunitaire et est une joie pour tous les sens. Si vous planifiez déjà votre prochaine excursion ou si vous vous préparez à en organiser une pour la première fois, ce guide est fait pour vous : nous avons rassemblé toutes les informations les plus importantes sur les règles de sécurité en montagne et sur comment planifier parfaitement son itinéraire. . Enfin, nous vous fournissons des conseils utiles pour organiser une excursion avec des enfants.

Randonnée et trekking – Informations et exigences

Chaque sortie est l’occasion de rencontrer d’autres passionnés de sports de montagne et de plein air, avec qui partager bons plans et expériences et peut-être organiser la prochaine sortie ensemble. Si, par contre, vous avez besoin de vous déconnecter , une excursion en solo est le moyen idéal pour profiter de la beauté de la montagne en toute tranquillité et complètement immergé dans la nature .

Au sein de ce sport, il existe différents types de randonnées qui diffèrent par leurs objectifs sportifs et par la longueur des parcours :

  • Les randonnées touristiques : ce sont des randonnées de faible difficulté en plaine et plateaux, principalement à vocation culturelle et paysagère.
  • Randonnées en montagne : principalement réalisées en haute altitude. Il faut avoir un rythme soutenu et une bonne préparation physique.
  • Randonnées longues distances : randonnées qui couvrent des distances plus longues et peuvent durer plusieurs jours.

Le trekking est un sport accessible à tous et comparé à d’autres sports de montagne comme l’ escalade et le bloc ou l’ escalade nécessite des connaissances techniques de base et un ‘ équipement assez simple .

Pour pouvoir se promener en haute montagne en toute sécurité, il est cependant indispensable de répondre aux exigences physiques suivantes :

  • Absence de vertige : les sentiers d’altitude sont souvent étroits et bordés de fortes pentes. Pour éviter d’avoir peur et de perdre l’équilibre, il est important de s’assurer de ne pas avoir le vertige.
  • Pas sûr : en général, les chemins de montagne sont recouverts de galets et de cailloux et il est donc indispensable non seulement de s’équiper de bonnes chaussures de randonnée, mais aussi d’avoir un pas sûr et de pouvoir réagir promptement en cas de glissade.
  • Bonne condition physique : les montées et descentes demandent beaucoup de force des jambes et une bonne endurance. Évaluez soigneusement votre condition physique et choisissez un itinéraire adapté à vos capacités.
  • Sens de l’orientation et capacité à lire les cartes : en montagne, la réception du téléphone portable est très faible voire inexistante. Pour pouvoir s’orienter et éventuellement trouver des itinéraires alternatifs, il est indispensable d’avoir un bon sens de l’orientation et de savoir lire correctement les cartes de randonnée.

Trekking en montagne – L’importance du bon équipement

Comme pour tous les sports de plein air, lors d’une randonnée en montagne, vous devez être prêt à affronter habilement toute situation imprévue. Avant une excursion, il est important de s’informer à l’avance sur les conditions météorologiques , le parcours que vous comptez effectuer et d’acquérir des notions de base sur les premiers secours .

Afin d’emporter avec vous le matériel de randonnée nécessaire, vous devez disposer d’un sac à dos confortable et spacieux, équipé de sangles de fixation et qui s’adapte parfaitement au dos. Si vous prévoyez une randonnée en montagne plus longue et plus exigeante, vous devrez également ajouter l’équipement suivant à la liste :

  • Chaussures de randonnée robustes et imperméables, avec semelle antidérapante et bonne adhérence
  • Vêtements résistants aux intempéries , de préférence en couches, qui comprennent une chemise légère, une veste polaire fine et un coupe-vent imperméable
  • Linge de rechange , utile pour les longs trajets
  • Chaussettes avec semelle intérieure renforcée
  • Nourriture et eau en quantité suffisante (min.2 l par jour et par personne)
  • Trousse de premiers secours , comprenant une couverture isotherme et un téléphone portable d’urgence
  • Crème solaire haute protection
  • Lampe de poche et couteau de poche
  • Sac de couchage pour les excursions de plusieurs jours

Planifier l’itinéraire d’une excursion

Une planification minutieuse de l’itinéraire, en prévoyant des arrêts et des nuitées dans le cas d’excursions de plusieurs jours, évitera les mauvaises surprises pendant le voyage. Avant de partir, il faut toujours vérifier le profil d’élévation , bien examiner la longueur du chemin et chercher des hébergements possibles pour des nuitées (cabanes, refuges, refuges, etc.). Lors du calcul de l’horaire, tenez compte des pauses pour alterner avec les temps de trajet et prévoyez les heures de départ et de retour pour ne pas vous retrouver à marcher dans le noir.

Les sites touristiques locaux et les portails de sports de plein air vous feront découvrir de nouveaux itinéraires de trekking et de randonnée, des plus simples à ceux de plusieurs jours. Alternativement, vous pouvez également acheter un guide de randonnée classique ou demander des conseils et des suggestions aux habitants.

Randonnée – L’abc de la sécurité en montagne

Pour passer une journée en toute sécurité et éviter des dangers inutiles, il est nécessaire de respecter quelques règles importantes lors de la marche en haute altitude. En montagne, la sécurité va de pair avec une planification minutieuse des excursions et un équipement de qualité résistant aux intempéries . Si vous souhaitez profiter d’une balade en montagne sans soucis, renseignez-vous bien à l’avance sur les caractéristiques du terrain, les bulletins météo et évaluez avec réalisme vos conditions psychophysiques.

Pour plus de clarté, les sentiers de randonnée sont balisés en fonction de leur degré de difficulté : cela vous aidera à évaluer si l’itinéraire est fait pour vous ou s’il vaut mieux en choisir un autre. En Italie, les sentiers de randonnée ont été répertoriés en cinq niveaux de difficulté:

  • T = Touristique : itinéraire sur des chemins confortables, des rues étroites ou des chemins muletiers bien balisés, généralement en dessous de 2000 m d’altitude, qui ne nécessite pas d’expérience ou de préparation physique particulière.
  • E = Randonnée : itinéraire sur chemins ou traces de passage bien visibles sur des terrains variés (pâturages, débris, sol caillouteux, pierriers), généralement balisé. Une certaine expérience et connaissance de la zone montagneuse, une formation à la marche et un équipement adéquat sont requis.
  • EE = pour Expert Randonneur : itinéraire pas toujours balisé, qui nécessite une bonne préparation et une capacité à se déplacer sur différents types de terrains de montagne, tels que des tronçons inaccessibles ou dangereux, des tronçons rocheux avec de légères difficultés techniques (ex : tronçons équipés), des pentes raides et glissantes.
  • EEA = pour Randonneurs Experts équipés (via ferrata) : itinéraire qui nécessite l’utilisation de matériel spécifique.
  • EAI = Randonnée en Milieu Enneigé : itinéraire en milieu enneigé, avec des sentiers évidents, peu exposés et sans pentes importantes et pour lequel il est nécessaire d’utiliser des raquettes.

Si vous prévoyez une excursion à l’étranger, renseignez-vous au préalable sur les escaliers et les panneaux indiquant le degré de difficulté des itinéraires.

D’autres conseils de sécurité qu’il est toujours bon de garder à l’esprit sont :

  • Avant de partir, assurez-vous d’être en parfaite forme et en bonne santé .
  • Ayez toujours avec vous une carte à jour avec les sentiers de la région . Même si vous préférez utiliser une carte numérique, il est toujours plus sûr d’avoir une version papier dans votre sac à dos, au cas où votre appareil GPS se perdrait ou que vous ayez besoin de trouver un itinéraire alternatif.
  • Informez les membres de votre famille et éventuellement l’établissement où vous séjournez de votre itinéraire et de l’heure à laquelle vous prévoyez de revenir et tenez-les au courant en cas de changement d’itinéraire. De cette façon, s’ils n’ont pas de vos nouvelles pendant longtemps, ils peuvent réagir rapidement et signaler votre position approximative. Le numéro d’urgence européen pour alerter les secours en montagne est le 112.
  • Faites attention au chemin, surtout s’il est très étroit, et ne quittez jamais les sentiers balisés .
  • Si vous rencontrez un animal sauvage, restez calme et éloignez-vous lentement .

Au fur et à mesure que l’on monte, l’air se raréfie et la lumière du soleil de plus en plus intense. Mieux vaut donc s’habituer petit à petit au climat montagnard et s’assurer d’avoir tout ce qu’il faut pour se protéger du soleil dans son sac à dos : un chapeau, des lunettes de soleil avec protection UV et bien sûr une bonne crème solaire .

A la montagne avec des enfants – Conseils pour une excursion en toute sécurité

La montagne est une véritable panacée pour les enfants : les excursions offrent aux enfants la possibilité de passer une journée fantastique en contact avec la nature et de faire de l’exercice physique sain dans l’air frais et pur de la montagne . Si vous décidez d’emmener les enfants avec vous lors de l’excursion, vous devrez bien sûr planifier l’itinéraire avec soin et prendre les précautions nécessaires, afin que chacun puisse profiter au maximum de cette expérience.

Selon l’âge de votre enfant, vous devez prévoir suffisamment de pauses et de temps de jeu pour que tout le monde puisse reprendre son souffle. Choisissez un parcours adapté aux capacités de votre tout-petit et modifiez-le si nécessaire en fonction de ses besoins. Si vous n’êtes pas sûr des itinéraires que votre enfant sera capable d’aborder, vous pouvez vous fier aux directives suivantes:

  • 1-3 ans : les plus petits peuvent être transportés avec les sacs à dos spéciaux porte-bébé, en faisant des pauses de temps en temps pour les laisser bouger librement
  • 2-4 ans : ils peuvent marcher jusqu’à 2 km avec des arrêts toutes les 10/15 minutes
  • 5-7 ans : ils peuvent parcourir jusqu’à 5-7 km par jour avec des arrêts toutes les 30/40 minutes
  • 8-9 ans : ils peuvent s’attaquer à de longs sentiers jusqu’à 10-12 km à un rythme tranquille

N’oubliez pas qu’il ne s’agit que de recommandations générales et que vous seul pouvez évaluer de manière réaliste l’état de préparation physique et les capacités de votre enfant. En règle générale, il est toujours préférable de commencer par des randonnées plus simples et d’augmenter progressivement la difficulté et la longueur du parcours. Si, par contre, vous vous sentez suffisamment en confiance pour entreprendre des randonnées plus exigeantes, expliquez à votre enfant le bon système d’assurance escalade afin qu’il puisse affronter en toute sécurité les courtes ascensions.

Voici quelques règles à suivre pour assurer votre sécurité et celle de votre enfant en cours de route :

  • Avant de partir, expliquez à votre enfant les dangers possibles qu’il peut rencontrer et les bons comportements à adopter en montagne. Si nécessaire, rappelez-lui à nouveau pendant les pauses.
  • Laissez les enfants avancer seuls uniquement dans les sections les plus faciles et les plus sûres.
  • En montée, restez derrière votre enfant et aidez-le en cas de besoin.
  • Prenez votre enfant par la main pendant la descente.
  • Faites d’abord les pas les plus difficiles, puis aidez votre bébé.
  • Sur les sentiers les plus difficiles, sécurisez votre enfant avec une corde (environ 10 m de long).

Faites une pause de temps en temps pour admirer la nature : vous pourrez ainsi non seulement reprendre votre souffle mais aussi admirer de plus près la beauté de la montagne en découvrant ensemble ses plantes et animaux caractéristiques. Expliquez à votre tout-petit qu’il ne faut pas faire trop de bruit pour ne pas déranger les animaux et qu’il est important de maintenir un comportement respectueux envers la nature .

Conclusion

La randonnée est un sport complet qui permet d’ entraîner tout le corps et de faire des exercices sains en plein air entre nature et paysages intacts. Avant de se lancer dans une randonnée en montagne, il est nécessaire de bien s’informer sur les itinéraires et de se munir du matériel adapté. Si vous décidez d’emmener vos enfants avec vous, choisissez un chemin sûr et adapté aux conditions physiques des plus petits et comprenant de nombreuses pauses et récréations. Si vous voulez que votre prochaine randonnée en montagne soit un succès, vous devez soigneusement planifier chaque détail !